Ose l’imprudence

Voudrais-tu maîtriser à 100% les conséquences de ce que tu entreprends ?

Ça a longtemps été le cas pour moi.

Puis un jour, j’ai reçu une invitation à changer mon regard pour enfin passer à l’action. J’ai d’ailleurs pensé qu’une intervention divine m’avait fait allumer la radio pour me faire entendre ce que j’avais besoin d’entendre.

Clin d'œil du poète

C’était un matin gris de décembre, j’étais seule dans le silence de ma maison à ne pas faire grand chose. Je n’avais aucun enthousiasme.

Au fond de moi, je portais un désir de grand changement professionnel, mais je ne parvenais pas à le concrétiser. Mon impuissance à passer à l’action me rendait triste, je me sentais incapable.

Par ennui et par besoin d’entendre autre chose que mon dialogue intérieur, j’ai fini par mettre la radio, chose que je fais très rarement. J’écoutais plus ou moins distraitement, jusqu’à ce que commence Jojo, une chanson de Jacques Brel qui m’était alors inconnue.

« Nous savons tous les deux que le monde sommeille par manque d’imprudence. »

Je me suis sentie touchée, totalement concernée. Bizarrement, sans trop comprendre pourquoi.

Oser passer à l'action

Jusque-là dans ma vie, je ne bougeais pas pour aller vers mes aspirations. Mais quelques jours après ce matin-là, sans que je fasse le lien avec ce passage de la chanson de Brel, j’ai osé un peu d’imprudence.

Rien qui semble exceptionnel vu de l’extérieur ! Mais pour moi c’était très important : j’ai dévoilé quelque chose de moi que j’avais le désir de montrer, mais que je gardais caché parce que j’avais peur que ça déplaise, que ça suscite l’indifférence, ou encore le mépris.

Ma petite imprudence a été de suivre l’élan de mon cœur en lâchant le désir d’en contrôler les conséquences.

Sur le coup, je me suis sentie plus vivante que d’habitude, plus proche de moi dans ma vérité. J’ai eu l’impression de me faire un cadeau dans lequel il était écrit : « je t’aime et je te fais pleinement confiance. »

Et tu sais quoi ? Cette expérience, très simple, transforme ma relation à la vie. Rien de moins.

Il y a d’autres matins gris, mais intérieurement c’est très différent : je vois les portes de sortie, et elles sont ouvertes.

❤️ Passer à l’action a dissout mes peurs. Et j’ai vu que ces peurs n’étaient rien d’autre qu’un brouillard que j’alimentais par automatisme, et qui me donnait une illusion d’enfermement.

❤️ À me sentir libre de m’exprimer comme je suis, y compris dans ma vulnérabilité, j’ai des ailes qui me poussent dans le dos. L’action entraîne l’action et nourrit ma créativité.

C’est extrêmement stimulant.

Alors si la vie t’emmerde un peu, si comme ça a été le cas pour moi tu te sens bloqué(e) dans tes aspirations, je te fais cette proposition :

Ose un peu d’imprudence !

Ce qui te freinait n’était peut-être qu’une illusion.

Merci Jacques 💜

[crédit photo : Jeremy Bishop sur Unsplash]

Partage cet article

Partager sur facebook
Partager sur linkedin
Partager sur pinterest
5 1 voter
Évaluation du billet
S’abonner
Notifier de
guest
0 Commentaires
Feedbacks en ligne
Voir tous les commentaires
0
Mets ton grain de sel dans les commentairesx
()
x
Retour haut de page